contactez-nous

SHIRAZ, VILLE DE POESIE ET DE SOUFISME

 

« Viens à Shirâz! De l’Esprit Saint l’effluve va y chercher les plus parfaits des gens. Qui oserait parler de l’Egypte et du sucre, en oubliant les doux visages de Shirâz? »

Hâfez de Shirâz (XIVe siècle)

 

 

 

 

Mosquée Vakil, XVIIIe siècle.

 

 

Informations générales

 

Nom : Shirâz, Chiraz, شیراز

 

Statut : Capitale de la province du Fârs

 

Population : 1'460’665 (2011)

 

Localisation Google Map / Google Earth

 

 

 

Maison Nârendjestân, 1879-86.

 

 

Histoire

 

Un stéréotype usé par la promotion touristique en fait la ville de l’amour, de la poésie, des roses et des rossignols. Pour peu que l’on oublie les conventions sucrées du cliché, ces associations peuvent révéler la pulsation intime de la ville qui a accueilli deux des plus grands poètes iraniens (Sa’di et Hâfez). La ville est de fondation ancienne, sans doute sassanide (IIIe-VIIe s.). Elle devint à l’époque islamique un centre d’enseignement théologique, un foyer de soufisme et de poésie. Miraculeusement épargnée par les Mongols, elle fut partiellement détruite par des inondations en 1630 et 1668, par les Afghans en 1723, puis encore éprouvée par deux violents tremblements de terre au XVIIIe s. Plusieurs fois reconstruite, la cité doit sa physionomie actuelle à Karim Khân, fondateur de la brève dynastie des Zands. Souverain éclairé qui prit le titre de régent (vakil), il fit de Shirâz sa capitale et l’embellit au XVIIIe s. Shirâz est aujourd’hui une cité industrielle et universitaire. 

 

 

 

 

Le mausolée de Hâfez.

 

 

Principaux monuments

 

Mosquée Vakil ; citadelle du Régent (Arg-e Karim Khân) ; Bâgh-e Nazar (Musée Pars) ; bazar Vakil ; mausolée de Shâh Cherâgh ; ancienne mosquée du Vendredi (Masdjed-e Djâme’ Atiq) ; madrasa du Khân ; mosquée Nasir-ol-Molk ; mausolée de Hâfez ; mausolée de Sa'di ; jardin d’Eram ; maison Nârendjestân-Qavâm.  

 

 

 

Mosquée Nasir ol-Molk, XIXe siècle.

 

Visite

 

Une journée suffit pour voir les principaux monuments de la ville ; une journée supplémentaire est nécessaire pour une excursion à Persépolis et Naqsh-e Rostam.

 

 

 

Bazar.

 

 

Autour de Shirâz 

 

Shirâz est un point de chute obligé pour visiter les sites antiques majeurs de l’histoire iranienne d’époque achéménide (VIe-IVe siècle avant J.-C.) et sassanide (IIIe-VIIe siècle) : Persépolis (60km), Naqsh-e Rostam (50km), Firuzâbâd (120km), Bishâpur (140km), Pasargades (135km).

 

 

 

Persépolis, cité palatiale achéménide, Ve siècle avant notre ère.

 

 

Documentation

 

Sites Internet Wikipédia / Wikitravel 

 

BEHESHTI Oksana, Travel Guide to Fars, Tehrân, Rowzaneh, 2006.

 

Encyclopédie de l’Islam, vol. IX, article « Shiraz ».

 

LIMBERT John W., Shiraz in the Age of Hafez. The Glory of a Medieval Persian City, Washington, University of Washington Press, 2004.

 

MANOUKIAN Setrag, City of Knowledge in Twentieth Century Iran. Shiraz, History and Poetry, London and New York, Routledge, 2012.

 

we ride in Iran
Brochure en ligne
Facebook – Twitter – Instagramm - Linkedin