contactez-nous

L'IRAN ANTIQUE, ARTS ET GLOIRE DES ANCIENS EMPIRES PERSES (15 JOURS)

 

 

Jour 1             Europe-Tabriz

 

Vol pour Tabriz. Arrivée le samedi 13 mai à 01:15. Nuit à Tabriz. 

 

 

 

Jour 2             Tabriz-Takâb (300)

 

Le matin, repos à l’hôtel. L’après-midi, visite de la mosquée Bleue: cette mosquée au plan atypique est célèbre pour son décor de céramique du XVe siècle, magnifique polyphonie de bleus entrelacés de blanc, d’or, de brun, de vert, associant calligraphiant et motifs floraux d’inspiration chinoise. Puis visite de bazar de Tabriz qui est l'un des plus anciens bazars du Moyen-Orient. Il se développe en parti-culier au XIIIe siècle grâce à l'intense commerce le long de route de la soie. Avec une superficie de 75 hectares, c'est l'un des plus grands bazars couverts du monde. Route pour Takâb. Nuit à Takâb. 

 

 

 

Jour 3             Takâb-Takht-e Suleymân-Hamadân (250 k)

 

Le matin, visite du lieu le plus sacré de l’Iran sassanide: Takht-e Suleymân, le lieu le plus sacré du zoroastrisme et de l'empire sassanide inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO; un vaste complexe fortifié bâti autour d’un lac volcanique. L’après-midi, route pour Hamadân. Nuit à Hamadân. 

 

 

 

Jour 4             Hamadan

 

Visite de l’antique Hamadân, de fondation mède(VIIIe siècle avant J.-C.): la colline Hegma-taneh, principal site archéologique, l’inscription achéménide de Gandj Nâmeh, un lion de pierre de l’époque d’Alexandre le Grand, le mausolée de Gonbad-e Alavian et le tombeau de la reine Juive Esther. Visite de Mausolée d’Avicenne, un philosophe, écrivain, médecin et scientifique médiéval persan. Nuit à Hamadân. 

 

 

 

Jour 5             Hamadân-Kangâvar-Bisutun-Kermânshâh (186 km)

 

Départ pour Kermânshâh. En route, visite du «temple d’Anahita» à Kangâvar et de Bisutun, lieu cul-turel pendant des millénaires, cette montagne près de Kermânshâh abrite la plus importante inscrip-tion achéménide, célébrant la victoire de Darius Ier, le principal vestige séleucide d’Iran (une statue d’Hercule), des bas-reliefs parthes et les restes de plusieurs constructions sassanides. Visite de Tâq-e Bostân: site sassanide des IVe et VIe siècles, comprenant deux grottes sculptées (taq: voûte; arche, bostan: jardin) et un bas-relief, à côté d'une source. Il est situé au pied d'une montagne de la chaîne du Zagros à la sortie de Kermânshâh. Visite l’un des ateliers du fameux gâteau au riz, une spécialité de Kermânshâh. Nuit à Kermânshâh. 

 

 

 

Jour 6            Kermânshâh-Shushtar (390 k)

 

En route pour Shushtar, l’après-midi visite de la ville et son système hydraulique qui a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2009, barrage de Mizan avec deux mille ans d’histoire. Nuit à Shushtar. 

 

 Jour 7            Shushtar-Suse-Choghâ Zanbil-Shushtar (170 km)

 

Route pour Suse, avec en chemin la visite de la ziggurat élamite de Choghâ Zanbil, principal vestige architectural des Elamites, construite au XIVe siècle avant notre ère au centre d’une cité royale, la ziggurat de Chogha Zanbil est la mieux préservée des ziggurats de l’ancien Orient, ces temples à étages qui ont inspiré la «Tour de Babel» et qui furent la matérialisation d’un lien entre les dieux et les hommes. 
La ville multimillénaire de Suse (Shush), l’une des plus anciennes villes d’Iran et du monde, Suse fut un village néolithique, puis une cité majeure des Elamites, une cité royal des Achéménides, et seule l’invasion mongole mit fin à 5000 ans d’histoire continue. Nuit à Shushtar.

 

 

 

Jour 8             Shushtar-Bishâpur-Shirâz (590 km) 


oute pour Shirâz, avec la visite en chemin de l’ancienne cité sassanide de Bishâpur : près d’une vallée qui accueille plusieurs bas-reliefs royaux, cette ancienne cité sassanide fut construite au IIIe siècle selon un plan d’urbanisme grec et contient encore, autrefois protégés de puissantes mu-railles, des vestiges de palais et de temples et des bas-reliefs sassanides de la vallée de Chogân. Nuit à Shirâz

 

 

 

Jour 9             Shirâz

 

 Charmants – pavillons de plaisance, jardins de roses, mosquées à vitraux et colonnes -, datent pour l’essentiel du XVIIIe et du XIXe siècle, mais la beauté intime de la ville est une douceur et un art de vivre uniques. Mosquée Vakil  la principale mosquée de la ville, construite sous Karim Khân Zand au XVIIIe siècle, dotée d’une magnifique et surprenante salle hypostyle aux colonnes torsadées. Mosquée Nasir ol-Molk une mosquée qâdjâre du XIXe siècle, au charme doucereux et subtil, dont la belle salle hypostyle s’illumine de mille nuances grâce à des verrières colorées. Mausolée de Hâ-fez dédié à un poète amoureux et mystique du XIVe siècle, ce mausolée est le jardin secret de tout iranien et un lieu extraordinairement vivant de partages, de rencontres et de sérénité. Mausolée de Sa’di dédié à un autre natif de Shirâz (XIIIe siècle), célèbre pour des livres à la languie classique, ce mausolée fut refait en 1952. Maison Nârendjestân autrefois maison officielle du gouverneur, cette maison de la fin du XIXe siècle marie un beau jardin et une construction souvent somptueusement décorée. Nuit à Shirâz

 

 

 

Jour 10           Shirâz-Persépolis-Naqsh-e Rostam-Shirâz

 

Excursion à Persépolis (80km), ancienne cité de palais de l’époque achéménide, brûlée par Alexandre le Grand, elle est aujourd’hui encore le principal témoignage, et le plus impressionnant, du premier empire universel de l’histoire, fondé par Cyrus le Grand. Naqsh-é-Rostam, à quelques kilomètres de Persépolis , cette majestueuses nécropole, où quatre roi achéménides firent tailler haut dans la falaise leur tombeau, fut un site sacré de l’Iran antique pendant près de deux mille ans, de l’époque élamite aux rois sassanides. Nuit à Shirâz

 

 

 

Jour 11           Shirâz-Pasargades-Ispahan (480 km)

 

Route pour Ispahan. En chemin, visite de l’ancienne cite royale achéménide de Pasargades avec le tombeau de Cyrus le Grand et arrêt à Izade Khwâst, village de fondation sassanide sur une crête rocheuse. Nuit à Ispahan

 

 

 

Jour 12           Ispahan

 

Deux fois capitale (sous les Seldjoukides aux XIe-XIIe siècles et sous les Safavides au XVIe siècle), Ispahan est la plus belle ville d’Iran. Elle est aussi un concentré d’architecture d’époque islamique, dont maintes formes (salle à coupole, iwan, décor, etc.) sont héritées de l’Iran antique. Visite du de la place Royale ou Naqshe Djahân, des mosquées du Vendredide l’ImamLotfollâhdes palais Ali Qâpu, du bazar et des anciens ponts. Nuit à Ispahan

 

 

 

Jour 13          Ispahan

 

Continuation de la visite Palais de Chehel-Sotoun (Quarante Colonnes), de Hasht Behesht (Huit paradis) le quartier arménien d’Ispahan et la cathédral Vank. Nuit à Ispahan

 

 

 

Jour 14          Ispahan-Kâshân (220 km)

 

Départ pour Kāchān: en bordure du Kavir (désert), dans une région occupée au néolithique déjà, cette ville magnifique est une oasis de beautés secrètes: dans une vielle ville encore bien préservée, elle abrite le plus bel ensemble de maisons traditionnelles d’Iran, un jardin royal, d’innombrables mausolées et édifices religieux. Nuit à Kāchān

 

 

 

Jour 15           Kāchān-Téhéran (190 km)-Europe

 

Départ de Kāchān vers 10:00 pour l’aéroport de Téhéran. Départ de vol Turkish Airlines à 15:35

 

 

we ride in Iran
L'Iran antique, avec Mansour Amini
Facebook – Twitter – Instagramm - Linkedin